LES SIX FORMES DE GOUVERNEMENT

Publié le par athenes-nouvelle.over-blog.com

"... le gouvernement est l'autorité souveraine des États, autorité souveraine qui est nécessairement aux mains soit d'un seul, soit d'un petit nombre, soit de la masse des citoyens. Quand le détenteur unique de l'autorité, ou le petit nombre, ou la masse, gouvernent en vue de l'intérêt commun, ces constitutions sont nécessairement des constitutions correctes, tandis que les gouvernements qui ont en vue l'intérêt particulier, soit d'un seul, soit du petit nombre, soit de la masse, sont des déviations des types précédents. ( ... )

 

Parmi les formes de gouvernement de type monarchique, nous avons coutume de désigner du nom de royauté celle qui prend en considération l'intérêt commun; quand l'autorité est exercée par un petit nombre, dépassant toutefois l'unité, c'est une aristocratie (appelée ainsi, soit parce que ce sont les meilleurs qui gouvernent, soit parce qu'on y a en vue le plus grand bien pour la cité et ses membres) ; quand, enfin, c'est la multitude qui administre l'État en vue de l'utilité commune, le gouvernement est appelé ( ... ) une république ( ... ).

 

Les formes dont nous venons de parler subissent des déviations : la tyrannie est une déviation de la royauté, l'oligarchie de l'aristocratie, et la démocratie de la république. La tyrannie, en effet, est une monarchie ayant en vue le seul intérêt du monarque, l'oligarchie a en vue l'intérêt des riches et la démocratie celui des indigents, et aucune de ces formes de gouvernement n'a égard à l'utilité commune."

 

Aristote, Politique, 111, 7.

Publié dans Aristotélisme

Commenter cet article